Élaguer un arbre sans l’abimer : comment procéder ?

0
42

Il est particulièrement facile de planter un arbre. Mais quand il s’agit de l’entretenir, il est courant de commettre des erreurs qui peuvent nuire à sa santé. C’est surtout le cas lorsqu’on décide de l’élaguer soi-même. Pourtant, une branche mal coupée peut favoriser le développement de maladie. Elle peut même conduire progressivement à la mort de l’arbre. Ainsi, comment procéder à l’élagage de ce dernier sans l’abimer ? Nous vous invitons à le découvrir dans les paragraphes suivants. 

Choisissez la bonne période pour élaguer 

Beaucoup pensent que les travaux d’élagage peuvent être réalisés à n’importe quel moment de l’année. Ce qui n’est pas totalement faux, surtout lorsqu’il y a un besoin urgent de se débarrasser des branches dangereuses d’un arbre. C’est par exemple le cas lorsque celles-ci menacent de tomber ou lorsqu’elles risquent d’endommager une infrastructure. Hormis ces cas, il faut savoir que plusieurs facteurs entrent en compte pour déterminer la période idéale pour élaguer un arbre. En l’occurrence, il s’agit de son âge, de son espèce et de la région dans laquelle il est implanté. 

Néanmoins, il est de tradition d’élaguer les arbres au cours de la période de dormance, c’est-à-dire l’hiver. Au cours de cette saison, la détection des branches à tailler se fait plus facilement. En outre, les coulées de sève sont moins importantes pendant l’hiver. 

Malgré tout, il vaut mieux demander l’avis d’un élagueur professionnel afin de déterminer le bon moment pour tailler les arbres. En effet, toutes les espèces d’arbres n’apprécient pas forcément un élagage hivernal. 

Adoptez les bons gestes pour réussir l’élagage d’arbre 

À côté du choix de la période, quelques bonnes pratiques sont à adopter pour réussir l’élagage d’un arbre. En effet, il est important de : 

Bien choisir les outils de coupes 

Il est essentiel d’adapter le matériel à utiliser en fonction du travail à effectuer. À ce titre, un sécateur à main suffit pour couper les petites branches. Pour les branches plus grosses, il faudra un sécateur à bras (sécateur avec de longs manches). En outre, un échenilloir qui est un sécateur sur perche permet d’atteindre les branches hautes sans monter dans l’arbre. Pour tailler les branches plus imposantes, il vaut mieux se servir d’une scie arboricole ou d’une tronçonneuse. 

Dans tous les cas, il faut s’assurer que les lames de ces outils de coupe sont bien affûtées et correctement désinfectées avant leur utilisation.

Éliminer les branches inutiles 

L’élagage permet de débarrasser l’arbre de ses ramures inutiles. Celles qui sont malades, cassées, pourries ou en surnombre sont ainsi éliminées pour alléger le houppier. Seules les petites branches seront taillées. Celles qui ont un diamètre important devront être épargnées, car elles contiennent les veines principales de l’arbre. Pour éviter les dégâts, il est d’ailleurs plus judicieux de confier les travaux d’élagage à cet artisan-élagueur dans le 69 pour connaître le cas du végétal dans votre arbre. 

Tailler les branches au bon endroit 

La coupe ne doit pas être faite au ras du tronc de l’arbre. En effet, il est essentiel de laisser un moignon de 3 à 5 cm pour favoriser la cicatrisation des plaies. En outre, la coupe doit être biseautée pour éviter la stagnation d’eau sur celle-ci. 

Recouvrir les plaies de coupe

Les plaies de coupe risquent de s’infecter si elles ne sont pas traitées. L’application d’un mastic cicatrisant sur celles-ci les protège en effet des parasites et des champignons. Par ailleurs, un tel produit stimulerait le processus de cicatrisation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here